Confirmation de l’illégalité de la surveillance policière par drones en l’absence d’encadrement législatif

En l’absence d’encadrement législatif, le dispositif de surveillance par drone transmettant, même après floutage, des images à la préfecture de police de Paris pour un visionnage en temps réel, constitue un traitement illégal de données à caractère personnel. en lire (...)

Voir la source sur (dalloz-actualite.fr - Actualité)

Haut de la page