La caution et l’autorité de la chose jugée

Une caution assignée en paiement par le créancier doit se prévaloir de la faute de l’établissement bancaire dès l’instance relative à la première demande. L’autorité de la chose jugée attachée à la décision la condamnant fait en effet obstacle à ce qu’elle introduise une nouvelle instance afin de demander le (...)

Voir la source sur (dalloz-actualite.fr - Actualité)

Haut de la page