Marque : l’appréciation du caractère distinctif et dominant des éléments composant les signes

Le Tribunal de l’Union européenne analyse les éléments distinctifs et dominants de la marque antérieure pour démontrer que l’usage de la marque antérieure modifiée permet de prouver l’usage sérieux de cette dernière telle que déposée, et ceux de la demande d’enregistrement pour constater le risque de (...)

Voir la source sur (dalloz-actualite.fr - Actualité)

Haut de la page